C’est toujours le dire

Michel Lambert (1610 - 29 giugno 1696): Le repos, l’ombre, le silence, «air sérieux» (air de cour, 1685). Stephan van Dyck, tenore; Musica Favola.

Le repos, l’ombre, le silence,
Tout m’oblige en ces lieux à faire confidence
De mes ennuis les plus secrets.
Je me sens soulagé dy conter mon martyre,
Je ne le dis qu’à des forests;
Mais, enfin, c’est toujours le dire.

Si l’on veut parler sans rien taire
On est en liberté dans ce lieu solitaire,
On ne craint point les indiscrets:
Je me sens soulagé d’y conter mon martyre,
Je ne le dis qu’à des forests;
Mais, enfin, c’est toujours le dire.


Charmes & alarmes

Michel Lambert (1610 - 1696): Vos mespris chaque jour, air de cour (1689). Stephan van Dyck, tenore; ensemble Musica Favola.

Vos mespris chaque jour me causent mille alarmes,
Mais je chéris mon sort, bien qu’il soit rigoureux,
Hélas! si dans mes maux je trouve tant de charmes,
Je mourrois de plaisir si j’estois plus heureux.


Lambert, Vos mépris chaque jour