Mit Ernst

Mathilde Kralik (1857 - 1944): Trio in fa maggiore per violino, violoncello e pianoforte. Laura Balboa García, violino; Sloukia Loulaki, violoncello; Giorgos Fragos, pianoforte.

  1. Feurig bewegt
  2. Langsam, mit Ernst [8:13]
  3. Sehr schnell [15:05] – attacca:
  4. Rasch, energisch [17:24]

La Svizzera

Caroline Boissier-Butini (1786 - 17 marzo 1836): La Suisse, Concerto n. 6 in sol maggiore per pianoforte, flauto obbligato e archi (c1818). Eva-Maria Zimmermann, pianoforte; Regula Küffer, flauto; Berner Kammerorchester, dir. Matthias Kuhn.

  1. Allegro
  2. Andantino
  3. Rondò

Suisse

Come pietra era il suo cuore

Nadia Boulanger (1887 - 1979): Au bord de la route, mélodie (1922) su testo di Camille Mauclair (pseudonimo di Séverin Faust). Melinda Paulsen, mezzosoprano; Angela Gassenhuber, pianoforte.

Cet homme ne voulait plus vivre.
Voyons, de quoi vous mêlez-vous?
Monsieur, madame, en vérité,
Cet homme en avait assez.

Son cœur était comme une pierre,
Mais si quelqu’un l’avait ouvert,
Peut-être dans ce cœur d’amant
Aurait-il vu le diamante.

Mais la pierre était si pesante
Qu’il s’est couché sur le chemin
En serrant sur elle ses mains
Et il est mort de son attente.

Cet homme en avait assez.
Avec lui le joyau mourra.
Monsieur, madame, il se fait tard:
Un signe de croix et passez.


Berceuse d’Armorique

Poldowski, pseudonimo di Régine Wieniawski (1879 - 28 gennaio 1932): Berceuse d’Armorique (1914) su testo di Anatole Le Braz. Angelique Zuluaga, soprano; Gwendolyn Mok, pianoforte.

Dors, petit enfant , dans ton lit bien clos:
Dieu prenne en pitié les bons matelots!

  Chante ta chanson, chante, bonne vieille!
  La lune se lève et la mer s’éveille.

Au Pays du Froid, la houle des fjords
Chante sa berceuse en berçant les morts.

Dors, petit enfant, dans ton lit bien doux,
Car tu t’en iras comme ils s’en vont tous.

Tes yeux ont dèjà la couleur des flots.
Dieu prenne en pitié les bons matelots!