Tout est pour elle

Sophie Gail née Garre (1775 - 1819): N’est-ce pas elle, romanza per voce e pianoforte o arpa (1807). Sylvie Nicephor, soprano; Etsuko Shoji, arpa.

N’est-ce pas d’elle que je vous parle à chaque instant?
Eh bien! c’est d’elle que je veux parler plus souvent.
Tout rempli d’elle, au moindre son j’entends sa voix.
Si je cours au milieu des bois, c’est après elle.

C’est toujours elle que je crois voir dans mon sommeil,
C’est encore elle que je retrouve à mon réveil.
Combien, près d’elle, mon cœur s’enivre de plaisir!
Rêves pensers, chansons, désirs: tout est pour elle.

M’éloigner d’elle est toujours nouvelle douleur,
M’approcher d’elle est toujours un noveau bonheur.
Hélas! sans elle pourrais-je exister un seul jour?
Si quelqu’un a fixé l’amour, ah! c’est bien elle.


Isabella Leonarda 400

Isabella Leonarda (Isabella Calegari) detta la Musa novarese (6 settembre 1620 - 1704): Sonata in re minore per violino e basso continuo (ultima delle 12 Sonate a 1, 2, 3, e 4 istromenti op. 16, 1693). Ensemble Bizzarrie Armoniche.

  1. Adagio
  2. Allegro e presto [1:51]
  3. Vivace e largo [3:05]
  4. Aria: Allegro [7:53]
  5. Veloce [9:21]

Isabella Leonarda: Magnificat. Gruppo vocale Musica Laudantes, dir. Riccardo Doni; Cappella strumentale del Duomo di Novara, dir. Paolo Monticelli.


Cielo e nuvole

Elinor Remick Warren (1900 - 1991): Suite per orchestra (1954, rev. 1960). Polska orkiestra radiowa, dir. Szymon Kawalla.

  1. Black Clouds Horses: Allegro moderato
  2. Clouds Peaks: Allegro molto tranquillo [4:53]
  3. Ballet of the Midsummer Sky (Scherzino): Allegretto [11:52]
  4. Pageant across the Sky: Moderato [14:50]