Stille und Umkehr


Bernd Alois Zimmermann (20 marzo 1918 – 1970): Stille und Umkehr, schizzi per orchestra (1970). Radio-Sinfonie-Orchester des Hessischen Rundfunks, dir. Hans Zender.


BAZ

Printemps qui commence

Camille Saint-Saëns (1835 – 1921): «Printemps qui commence», aria per mezzosoprano (Dalila) dal I atto dell’opera Samson et Dalila (1877); libretto di Ferdinand Lemaire. Marilyn Horne, mezzosoprano; Wiener Opernorchester, dir. Henry Lewis.

Printemps qui commence.
Portant l’espérance
Aux coeurs amoureux,
Ton souffle qui passe
De la terre efface
Les jours malheureux.
Tout brûle en notre âme,
Et ta douce flamme
Vient sécher nos pleurs;
Tu rends à la terre,
Par un doux mystère,
Les fruits et les fleurs.
En vain je suis belle!
Mon coeur plein d’amour,
Pleurant l’infidèle,
Attend son retour!
Vivant d’espérance,
Mon couer désolé
Garde souvenance
Du bonheur passé!
A la nuit tombante
J’irai, triste amante,
M’asseoir au torrent,
L’attendre en pleurant
Chassant ma tristesse,
S’il revient un jour,
A lui ma tendresse
Et la douce ivresse,
Qu’un brûlant amour
Garde à son retour!
Chassant ma tristesse,
S’il revient un jour,
A lui ma tendresse
Et la douce ivresse,
Qu’un brûlant amour
Garde à son retour!


Pqc