Je vous attend dedans l’Enfer


Anonimo (sec. XVII): Quand je menai mes chevaux boire, chanson tradizionale francese (bretone o normanna). Le Poème Harmonique, dir. Vincent Dumestre.

Quand je menai mes chevaux boire,
ilaire, ilaire, itou, ilaire,
ilaire, oh, ma Nanette,
Quand je menai mes chevaux boire
j’entendis le coucou chanter.

Il me disait dans son language:
Ta bien aimée vont l’enterrer.

Ah! que dis-tu, méchante bête,
j’étais près d’elle hier au soir.

Mais quand je fus dedans la lande
j’entendis les cloches sonner.

Mais quand je fus dedans l’église
j’entendis les prêtres chanter.

Donnai du pied dedans la chasse.
Réveillez-vous si vous dormez.

Non je ne dors ni ne sommeille:
je vous attend dedans l’Enfer.

Vois: ma bouche est pleine de terre
et la tienne est pleine d’amour.

Auprès de moi reste une place
et c’est pour toi qu’on l’a gardée.

Annunci